Bien choisir vos fraises de défonceuse !

Le choix de bonnes fraises de défonceuse est absolument primordial. Et si nous faisions le tour des fraises indispensables pour la menuiserie.

Nous allons parler :

  • De leur rangement
  • Des différents types de tranchant existants
  • Les grandes catégories de fraises
  • Du diamètre des queues
  • Des différents usages que l’on peut faire avec
  • Du kit de base à avoir  

1- Le rangement :

Je range mes fraises dans un tiroir où j’ai placé une surépaisseur de MDF dans lequel j’ai percé des trous pour les accueillir. Ce rangement est très pratique, mais il y a un inconvénient. Habitant sur une île tropicale avec un fort taux d’humidité, tout ce qui est exposé à la poussière, tout ce qui est en contact avec le bois, se retrouve avec des traces d’oxydation. La trace ici sur ma fraise quasi neuve correspond exactement à mon médium.

Je préconiserai plutôt de faire la surépaisseur dans une mousse très dense, voir dans un panneau de plastique. Par exemple, vous achetez une planche à découper, cela se perce très bien. Vous n’aurez pas ce problème d’humidité qui est emmagasinée par le bois et restituée petit à petit. 

Dans ce tiroir de 30×50 environ, j’ai toutes les fraises dont j’ai besoin. 

2- Les différents types de tranchants :

choix fraise 2
  • Fraise classique avec plaquettes carbure rapportées brasées :  Une fois qu’elle est réellement trop endommagée, trop utilisée, on ne pourra plus les utiliser. Elle s’affute sur des pierres diamantées, on peut reprendre la face plate de la plaquette. 
choix fraise 3
  • Fraise classique au carbure monobloc : On peut voir qu’elle est usinée, c’est complexe. Je ne sais pas comment les affuter moi-même. C’est une fraise qui coûte très cher et qui s’use vite. Pour autant, elle plonge très bien, elle est très douce d’utilisation avec sa coupe hélicoïdale. 
choix fraise 4
  • Fraise droite avec plaquettes carbure rapportées : Ces plaquettes peuvent être démontées, retournées pour retrouver un tranchant et une fraise neuve. Elle a un tranchant droit. 
choix fraise 4

Pour ces 3 types de fraises quels sont les avantages et les inconvénients :

Sur les deux premières, on a un avantage qui est certain sur la précision. Avec les fraises rapportées, on a souvent des petits dixièmes ou demi-dixièmes de différence, elles peuvent être un peu moins précises.

L’inconvénient des deux premières, une fois que la fraise est bien usée, elle est inutilisable. 

3- Les grandes catégories de fraises :

Les fraises droites classiques :

Je vous présente deux fraises de mêmes types, mais de qualité différente. Sur la fraise bleue, vous avez deux couteaux, mais vous n’avez rien au milieu qui relie les deux tranchants. Elle est incapable de plongée ou alors si vous plongez il faut avancer avec la défonceuse. 

Alors que la deuxième (noire) a un tranchant au milieu qui relie les deux couteaux. Cela va permettre de plonger. Cependant, il faut comprendre que ce tranchant droit va surtout permettre de gratter et d’évacuer les copeaux. Si vous faites 15 trous avec, la fraise va chauffer. 

Les fraises à roulement :

Je vous présente une série de fraises qui ont toutes un roulement que ce soit en haut ou en bas ou même les deux. 

choix fraise 6

Roulement en haut = Fraise à copier

Roulement en bas = Fraise à affleurer

Les fraises droites à roulement :

Sur cette fraise à plaquette rapportée, on a le petit inconvénient du prix et parfois de la précision qui n’est pas parfaite. Mais on a un tranchant qui est toujours excellent. Lorsqu’on a un tranchant émoussé, on ne jette pas la fraise en entier, mais juste une plaquette. On a une qualité de coupe qui est extraordinaire, qui n’a rien à voir avec les deux premières. Actuellement, je me rééquipe vers ce type de fraises. Cette fraise ne plonge pas non plus.

choix fraise 5

La seconde fraise entre mes mains est une très bonne fraise à affleurer, de très bonne qualité. On a un tranchant qui est incliné. Ce qui nous assure une coupe progressive et qui limite énormément le risque d’éclats, un peu à la manière d’un arbre hélicoïdal sur une dégau. 

choix fraise 6

À l’époque où je faisais mon escalier, j’ai acheté du médium de mauvaise qualité. Il était chargé de silice et autres saletés couramment ajoutées à sa fabrication. En une demi-heure, j’ai détruit la fraise. Il faudrait la reprendre fortement à l’affutage, sauf que si je faisais ça, elle ne serait plus une fraise à affleurer. Elle n’aurait plus le même diamètre que son roulement.

Donc sur des fraises comme celle-ci, l’intérêt de partir sur des fraises à plaquettes de carbure rapportées est énorme. 

L’intérêt du roulement, c’est de pouvoir guider la défonceuse. Mais le roulement a une grande limite, que je vous explique à travers un exemple. Si l’on veut faire un système d’attache pour du plan de travail de cuisine. On met ce gabarit entre deux plans de travail, on usine un logement et l’on a un système de ferrure qui permet de boulonner les 2 parties. Si vous voulez usiner avec une fraise à copier, le roulement doit venir s’appuyer contre le gabarit. Je suis donc obligé d’usiner sur toute la hauteur de la fraise.

Donc soit il va falloir trouver un système de calage pour rehausser le gabarit et ainsi usiner moins profondément soit on utilise une fraise droite classique avec une bague à copier. Ce qui est beaucoup plus pratique. La bague à copier est indépendante de la fraise, on a un système de guidage et je peux venir descendre la fraise de 2mm si je le souhaite. Je ne suis pas contraint par le roulement qui doit être en appui sur le gabarit.

J’accorde autant d’importance à la qualité des fraises et à la quantité qu’au nombre de bagues à copier que je dois avoir pour tirer pleinement parti de ma défonceuse. 

Fraises à profiler et affleurer :

Ce sont des fraises de type à affleurer, mais qui vont aussi profiler. Par exemple, je vais placer le roulement contre le bord de mon bois et créer un profil voulu. Ici à droite, un quart-de-rond. 

La fraise bleue a un profil qui me sert à faire des dominos en série. Elle me permet de faire les dominos en 3 épaisseurs d’un coup, une fois d’un côté une fois de l’autre. Ça va très vite et on peut les faire en grande quantité.

La défonceuse est un outil extraordinaire et polyvalent à condition de bien l’exploiter avec plein d’accessoires.  

4- Les différents diamètres de queues :

En Europe et en France plus exactement, vous allez avoir 3 types de diamètres : 6, 8 et 12 mm. 

Personnellement, du 6 j’en ai plus depuis bien longtemps. 

Voici une de 12 et une de 8. On comprend tout de suite que celle de 8 sera plus sensible à la vibration et qu’elle ne fera pas le même travail que la 12.

Si votre défonceuse le peut, choisissez des fraises avec un gros diamètre. On ressent beaucoup mieux les vibrations, l’effort sur la défonceuse. Ce qui donne un feedback pour être capable de bien la diriger. 

5- Les différents usages que l’on peut faire avec nos fraises :

Le profilage :

On va utiliser des fraises à profiler. J’ai une vieille fraise à chanfrein que j’aime beaucoup (fraise bleue). Je trouve qu’une ligne simplement brisée proprement avec un joli petit chanfrein, c’est très moderne. Au final, ça va bien mieux dans nos intérieurs actuellement.

L’avantage d’une fraise à chanfrein par rapport à une fraise à quart de rond : Elle est polyvalente. Il suffit de la descendre à peine et vous faites un chanfrein de 3mm. Vous la descendez de plus, vous en faites un de 15mm. Avec la même fraise, il est possible de faire différentes tailles. 

Pour les fraises à quart-de-rond, je suis obligé d’en avoir une collection. Globalement, on est obligé d’en avoir une par rayon. 

Le corroyage :

On est tout à fait capable de faire du corroyage (dresser les faces d’une planchette) avec des fraises à la défonceuse grâce à des fraises à corroyer ou surfacer. Pour cela, j’ai longtemps travaillé avec cette fraise. On voit que c’est une fraise droite, mais les deux tranchants se rejoignent au centre. On est sur une fraise à surfacer, potentiellement elle pourrait plonger, mais avec un diamètre de 20mm, on ne va pas le faire. Elle servira à retirer des petites passes, faire des allers-retours sur une face d’une planche.

FraiserTools m’a envoyé cette fraise noire à corroyer. Ici, c’est leur petit modèle. Elle fait environ 35mm, elle est en queue de 8, mais elle existe en différentes tailles de queue. Avec cette fraise, on est capable de surfacer de grandes surfaces. 

Les rainures :

Avec des fraises à rainurer :

Pour la grosse fraise à rainurer à disques violette, on trouve différentes épaisseurs de disque.

 Cette fraise est très pratique : 

  • On a un roulement 
  • On peut monter différentes largeurs de roulement.
  • Avec ce type de fraise, il est très facile de venir en appui sur le côté de faire une rainure voire une feuillure si l’on déborde sur le haut. Elle permet une réalisation rapide et efficace.

Cependant, je ne conseillerai pas leur usage à un débutant. Il ne faut surtout pas plonger avec la machine en marche avec cette fraise sinon ce sera un massacre. Il faut d’abord plonger et placer la machine éteinte. Puis allumer la défonceuse et rainurer. Pour finir, on écarte et l’on attend l’arrêt de la machine. Parfois, elle ne remonte pas dans la semelle des petites défonceuses. C’est une fraise à utiliser avec précaution. 

Petite information : On reconnait la couleur mauve de la société HM Diffusion qui n’existe plus maintenant. Mais il semblerait que la société Bordet ait repris la gamme, notamment pour le peigne à faire les assemblages à queues d’aronde. 

Avec des fraises droites :

Avec une fraise droite, même s’il est possible de faire une rainure sur le chant d’une planche, il faudra que la planche soit bien verticale, que la défonceuse soit mise sur le chant de la planche donc beaucoup moins stable. Le rendement sera également bien plus faible.

Avec des fraises en T (petite rainure spécifique) :

Cette fraise étonnante est une fraise en T. Je vais plonger et usiner un trou. Une fois plongée, je peux déplacer la fraise et faire une petite rainure grâce aux petits couteaux qui sont au-dessus. Elles sont délicates à utiliser, car arrivées au bout, il faut revenir au départ et sortir la fraise par le trou. 

On a fait un usinage qui permet de glisser une tête de vis. C’est absolument parfait pour accrocher un miroir ou autre à un mur de manière invisible et bien plaqué.

C’est une très bonne petite fraise, très souvent présentée dans les kits de démarrage dont les gens ignorent souvent l’utilisation. 

L’écritures :

Les fraises à écrire servent assez peu. On les utilise généralement à la volée, pour écrire. Elle aide à prendre en main la défonceuse, c’est un bon exercice. 

Lorsque vous utilisez cette fraise et que vous plongez de 3mm, vous allez avoir que très peu d’effort à faire. C’est une première utilisation très agréable de la défonceuse. Cela permet de s’entrainer à suivre un trait, utiliser la défonceuse à la volée. Même si c’est une utilisation qu’on rencontre peu souvent, elle est parfaite pour découvrir les efforts de coupe qui font dériver par exemple.

La fraise mauve, plus précise avec un angle de 90° peut être utilisée, elle, pour la méthode du folding. Cette technique consiste à usiner des rainures en laissant une très faible épaisseur de bois, ce qui va permettre de plier le bois. 

6- Le kit de base à avoir :

  • Une fraise à chanfreiner :
  • Une à deux fraise en quart-de-rond. Ici, j’ai mis du 5 et du 10.
  • 4 fraises droites longues : 8, 10, 12, 16.
  • Une fraise à surfacer : Selon si vous avez accès à une dégauchisseuse ou non, ou du bois corroyé ou pas.
  • Une fraise droite à copier et une à affleurer : Intuitivement j’aurai tendance à vous conseiller de les prendre en plaquettes carbure rapportées interchangeable, sauf que je ne suis pas sure qu’elles soient disponibles pour des pinces de diamètre 8. Privilégiez plutôt une petite fraise à affleurer même si celle sortie est un peu exagérée.

Où je trouve mes fraises :

Retrouvez ces informations en vidéo ici :

Retrouvez mes formations ici : https://tout-en-bois.com/apprendre-la-menuiserie/

  • >