Scie circulaire : 2 astuces simples pour gagner en précision !

La menuiserie est un apprentissage sans fin. Et si nous découvrions mes techniques préférées avec la scie circulaire pour gagner en précision ? La première est une petite pige de positionnement de la scie. La seconde est un simple petit gabarit en plexi, qui permet de voir exactement l’endroit où va travailler la machine. C’est simple, pratique, très rapide à faire. Muni de ce petit gabarit, vous serez aussi rapide qu’un pro pour réaliser vos découpes en plein panneau. J’aimerais vous montrer qu’il est possible de faire quasiment tout ce que peut faire une scie plongeante avec une simple scie circulaire à capot basculant. 

Le problème du guide : 

Sur ces scies, on va avoir un guide parallèle qui est bien limité par la longueur de ses bras et puis il nous force à travailler le long d’un chant. À part pour découper des bandes, on va être très limité. On se retrouve très souvent à sortir le réglet et venir mesurer ici la largeur. Quand je voudrais découper sur ma planche en suivant une ligne précise, je devrais rapporter et tracer la largeur du guide. C’est long et ça manque de précision, car on se retrouve à énormément mesurer.

Première astuce : Fabriquer une pige pour savoir où vous coupez 

Dans un premier temps, je vais immobiliser un morceau de bois qui sera mon guide. Pour la pige, je vais utiliser une petite cale en contreplaqué qui va me donner sans mesure le décalage exact pour couper. Je place le contreplaqué contre le guide et je viens le visser à la surface martyre pour le fixer. Il est important de rester bien plaqué contre le guide pendant le vissage.

Maintenant, je vais simplement venir couper ce contreplaqué en butant sur le guide. Que ce soit avec une scie circulaire à capot ou plongeant, on lance toujours la scie avant d’être en contact.

Lors de la coupe, il faut faire très attention à toujours rester parfaitement buté contre le morceau de bois guide. 

La pige est faite ! On note la marque et le côté concerné dessus (ici à gauche). Maintenant lorsque je veux couper en suivant un trait, je viens placer la pige à la moitié de l’épaisseur de mon trait puis je viens fixer mon morceau de bois guide contre. J’enlève la pige et je peux commencer à couper.

Ce petit morceau de contreplaqué est tout simple, mais il permet de savoir où on va couper. Vous tracez votre pièce réelle, vous ne tracez pas l’espace que vous allez devoir avoir pour bien placer la scie. 

 Deuxième astuce : La pige en plexiglas

L’astuce de niveau 2, bien plus précise et pratique pour savoir où passe la lame. Je vais vous présenter comment faire un gabarit en plexi qui permet de savoir où vous travaillez. Je veux qu’il soit capable de travailler à gauche et à droite de l’appui de la semelle de la machine. 

Je vais venir coincer la scie comme ceci dans le but de créer un plexi qui ait la bonne largeur. Une fois la largeur délimitée, je retire la scie et viens placer un morceau de plexiglas. Le mien est trop large d’un millimètre environ.

Le plexiglas, ça s’usine mal à la défonceuse et la scie circulaire, mais avec un rabot ça s’usine très bien. Pour cela, on utilise une petite planche à recaler et l’on rabote l’épaisseur voulue en prenant son temps. Maintenant, mon plexi a la même largeur que la scie. J’immobilise mon plexi à l’aide d’un scotch double face.  

Je prépare la scie, je vais sortir la lame de quelques mm. Il faut faire une toute petite marque à l’entrée et à la sortie. Il faudra être très rapide pour éviter que le plexi ne fonde. Une fois qu’on a les deux marques, on peut enlever la cale vissée. 

Je prends le réglet, je m’aide des marques et je viens tracer le passage de la lame des deux côtés des marques. Attention, on prend son temps pour être précis, on a le droit à un passage. 

On sait où travaille la lame, on peut retirer le double scotch. Je passe du marqueur sur la zone que je nettoie à l’aide d’un chiffon afin que seule l’entaille soit colorée.

Exemple de l’utilisation du gabarit en Plexiglas :

Je vais faire une rainure afin d’encastrer un morceau de contre-plaqué dans la planche. On le maintien fermement pour tracer les contours et délimiter la rainure. 

Je positionne le gabarit sur la trace (ici sur l’image, sur la trace à droite). Tout en maintenant le plexi, je viens positionner la cale contre le plexi puis je la fixe.

Le positionnement est fait, je règle la profondeur de la scie (5mm dans l’exemple). Puis je découpe un premier côté. Il faudra refaire le positionnement du gabarit et de la cale pour la deuxième trace. Les deux premières découpes sont faites. 

Pour enlever la partie centrale, plusieurs solutions sont possibles :

  • Décaler la cale et venir scier petit à petit au centre 
  • Utiliser une guimbarde. 

La rainure est finie. Je peux maintenant emboiter la pièce de contreplaqué. 

L’emboitement est parfait. Malgré un outil qui n’est pas fait pour être précis, on apprend petit à petit à l’apprivoiser et avec ce gabarit simple, on gagne en précision et en efficacité. 

Retrouvez les détails en vidéo :

Retrouvez mes formations ici : https://tout-en-bois.com/apprendre-la-menuiserie/

>