Aujourd’hui, contrairement à mon habitude, je ne vais pas chercher à structurer un contenu. Mais plutôt à partager avec vous les sources d’inspiration qui me nourrissent! Je vais organiser l’article autour de trois domaines : les personnes, les projets, les livres…

Mes critères de choix:

Vous le savez, je suis attaché à la menuiserie traditionnelle, c’est l’axe principal et subjectif de mes choix. Je m’intéresse plus particulièrement aux techniques issues de notre culture occidentale.

Non pas que je dénigre le travail du bois fait par les artisans  japonais – pour ne citer qu’eux- bien au contraire! Mais, il me reste tellement de choses à apprendre que je préfère me focaliser sur une seule approche.

Je vais aussi rechercher mes sources d’inspiration auprès de personne de projets qui me semble véhiculer des valeurs proches des miennes. Le goût du travail bien fait ( le mieux possible ), l’envie de partager, l’envie de progresser…

Des livres:

Je ne vais pas vous faire un inventaire à la Prévert de ma bibliothèque… je vais commencer par citer les grandes maisons d’édition qui me semblent avoir dans leur catalogue des ouvrages vraiment intéressants.

Je commencerai par celle qui me tient à cœur, car c’est grâce à elle que je me suis en grande partie formé. J’ai nommé les éditions du Bouvet! 

Je poursuivrai en citant les éditions Vial pour l’excellence de leur publications.

J’ajouterai les éditions Eyrolles pour la diversité de leur ouvrages.

Il en existe bien d’autre et je m’excuse de ne pas les citer. Une fois ces maisons citées je voudrais vous parler des deux ouvrages qui m’ont particulièrement accompagné ces derniers temps:

Les Rabots, initialement en anglais se livre à été traduis en français et publier aux éditions du vieux chêne. Avec les rabots : l’essentiel, On est loin de l’essentiel. Cet ouvrage est particulièrement copieux, ll faut dire que ce sujet est particulièrement riche. Avec d’une part les très nombreuses utilisation et donc les très nombreux modèles de rabots inventés. Et d’autre part, le retour en force du travail du bois avec les outils à main. J’ajouterai que les versions anglaise des ouvrages de Christopher Schwarz qui  sont vendu sur amazon ont la qualité d’une vulgaire photocopie brouillon, tandis qu’ici la qualité d’impression est à la hauteur du contenu. Au Top!
Ce livre sur Les outils électroportatifs est également traduit, mais ici de l’allemand! C’est un véritable mine d’or et une approche de la menuiserie qui me ressemble. Des gabarit des montages d’usinages dans tous les sens. C’est l’ouvrage qu’il faut si vous souhaitez tirer la quintessence de votre outillage électroportatif
J’avais dis deux livres, mais je ne pouvais pas oublier l’ancienne édition d’un ouvrage qui m’a accompagné à mes début. C’est grace à  lui que j’ai fait mes premières queues d’aronde. Il m’arrive encore de m’y référer.

Des projets:

Je vais commencer par des projets en lien avec le patrimoine, et ce sera l’occasion de vous partager un bout de mes dernières vacances.

Nous sommes passés par le Périgord, et  plus particulièrement par le château de Beynac. Il y a de nombreuses merveilles dans ce château dont je recommande absolument la visite. Je ne vais pas vous faire la liste de tous les travaux de réhabilitation qui le concerne, il me semble que le programme court jusqu’en 2061. Je vais m’arrêter sur une réalisation singulière, que peu de gens regardent au cours de la visite. Un escalier en colimaçon dont le poteau central est reconstitué par l’empilement des marches. À la manière de ses homologues de pierre. Les marches sont soutenues par des « barreaux », au moyen d’un assemblage à une queue d’aronde… J’adore, rustique et raffiné dans la conception!

Photo : Nicolas Garreau

Je poursuivrai avec un autre projet lier au patrimoine en vous parlant du chantier archéologique du château de Guedelon. Pour ceux qui ne connaîtrait pas encore ce projet, il s’agit ni plus ni moins que le construction d’un château moyenâgeux avec les moyen de l’époque. Le chantier à commencer il y a environ 25 ans!!! On peut déplorer le coté parc d’attraction du chantier, mais cela reviendrait à ce voiler la face sur le financement de ce type de projet… je n’en parlerais donc pas plus! Pour le commun des mortels il n’est pas simple de voir à l’oeuvre des charpentiers travaillant à l’ancienne. Et je dois dire que cela me fait particulièrement vibrer!   Vous pouvez aussi découvrir leur chaine youtube

Le prochain projet n’a rien à voir avec les précédent. Il s’agit du site collaboratif l’air du bois. Son créateur Boris Beaulant croit dure comme fer aux valeurs du partage. Il a réunit autour de lui une communauté de boiseux soucieux de partager leurs créations, leurs plans, leurs trouvailles… Bref un esprit de partage qui permet à tout un chacun de progresser…

Des personnes:

Je viens de parler de Boris Beaulant, je n’en parlerais pas plus. Cependant grâce à l’air du bois, on peut découvrir des personnages haut en couleur. Tous l’inverse de ceux qui viennent sur Youtube et qui vous disent « fait comme ci fait comme ça »… avec aucune explication du pourquoi et encore moins du comment!  Ceux qui se font passer pour des pro, qui le sont peu être mais qui n’ont aucune idée de la notion de partage, sauf à démonter ceux qui ne font pas comme eux !!! oups je m’égare, mais il fallait le dire! Je voudrais vous présenter Sylvain, il passe des heures  à partager toute sa science en créant des pas à pas sur  l’air du bois. En se moment il explique  les notions de charpente à tous ceux qui souhaitent progresser, se cultiver … c’est juste énorme!   Enfin, pour finir ce qui au départ ne devait pas être un inventaire à la Prévert, je vous livre une vidéo. Je pense que si je l’avais vu au Lycée, je finissais charpentier !  

 

Samuel Mamias

Vous faire oser, pour progresser et  être toujours plus fier de vos réalisations!

comments powered by HyperComments