La formation, et l’atelier ça m’a permis de m’équilibrer un peu. Au lieu de ne faire que travailler sur mon métier d’architecte, j’ai pu m’évader et faire quelque chose qui me plaisait mais qui en même temps me valorise aussi … Architecte, bourreau de travail, Jean Louis se reconstruit un équilibre en s’aménageant des plages de temps libre pour apprendre le travail du bois !

Jean Louis Fabry, 

Session Février 2018

 

Je m’appelle Jean Louis Fabry, je suis architecte indépendant. Je bosse énormément toute la semaine pour pouvoir, le vendredi, me déconnecter et me mettre en position où je fabrique et où je suis la formation. 

Après presque 15 ans d’activité, j’étais arrivé à un moment dans ma vie où je me suis posé la question de pouvoir un peu me diversifier et faire autre chose que ce que je faisais. Même si j’avais pas énormément d’outils et qu’ai seulement 5m2, je me suis dit que c’était l’occasion de pouvoir faire autre chose.

La formation et l’atelier ça m’a permis de m’équilibrer un peu, puisqu’au lieu de ne faire que travailler sur mon métier d’architecte, j’ai pu un petit peu m’évader, penser à autre chose et faire quelque chose qui me plaisait et qui était totalement différent de ce que je fais au quotidien, mais qui en même temps me valorise aussi. C’est sympa de pouvoir faire quelque chose de ses mains. 

Maintenant la dimension n’était pas la même. Tu passes du niveau bricoleur à une dimension de menuisier amateur. La formation permet vraiment d’avoir du recul sur des choses assez simples, comme faire un rond, une inclusion, l’utilisation des gabarits, tous ces petits trucs-là n’étaient clairement pas envisageable avant la formation, ce n’était pas à ma portée. Elle m’a permis de comprendre comment on fait des meubles. Ça ouvre ton champ des possibles, ce qui est quand même assez sympa. Avant j’aurais fait une table basse avec 3 bouts de médium, maintenant la table basse après la formation, elle n’aurait pas la même tête. Ce n’est pas la même chose, c’est complètement différent. Je veux faire des choses dans la maison, je veux faire ma cuisine, je veux faire mon escalier, pleins de choses qui n’étaient finalement pas palpables, pas envisageable au départ.

Au moment où je parle je n’ai toujours pas fini la formation, je sais que je peux la finir dans 6 mois comme dans 2 mois. Ce n’est pas quelque chose qui est figé dans le temps, c’est ça qui est bien dans cette formation dématérialisée. J’ai aussi rencontré des gens, j’ai partagé des réalisations, c’est une sorte de communauté qui se met en place, qui permet d’échanger et de partager vraiment au sens premier du terme. Pour moi ce n’est pas vide d’esprit, c’est vraiment quelque chose qui fonctionne très bien.

Je ne regrette absolument pas mon choix, je suis très satisfait du travail accompli et qui reste à accomplir et d’avoir les outils qui vont me permettre de réaliser ce que je voulais faire.

Et aujourd’hui en 2021 :  Je suis toujours architecte, je suis en train de construire ma maison où je vais avoir un atelier plus grand que les 5m2 que j’ai actuellement. J’ai le projet de faire l’escalier, la porte d’entrée et pleins d’autres choses. 

 

Mes réalisations : 

  • >